Image

Dans ce trente-troisième épisode de leurs aventures, Alix et son compagnon Enak acceptent d’accompagner César dans une expédition visant à conquérir la Bretagne et renverser un tyran hostile à Rome.

Malgré mon attachement à l’œuvre de Jacques Martin, j’avoue avoir hésité à me lancer dans la lecture de ce nouvel opus des aventures d’Alix. La faute à de très décevants derniers albums, qui péchaient par un ton trop enfantin et des scénarios exploitant peu le contexte historique. Finalement, je me suis lancé… et je ne le regrette pas.

Dans Britannia, Mathieu Bréda et Marc Jailloux nous offre une sorte de retour aux sources, avec un récit très guerrier et aventureux qui exploite de belle façon  la force de l’univers créé par Jacques Martin, avec un bon dosage entre Histoire et fiction. Bon, c’est vrai, tout n’est pas parfait. Le scénario n’évite pas quelques facilités avec un César faisant preuve d’une surprenante naïveté. Mais ces petites faiblesses sont bien compensées par un récit dense et riche en péripéties – surtout dans sa deuxième partie.

Aux dessins, Marc Jailloux s’en sort haut la main en matérialisant de belle manière le « style Jacques Martin de la première heure », ce qui, appuyé par la nature de l’intrigue, nous donne une œuvre à l’indiscutable charme vintage. Effet madeleine de Proust assuré.

Après avoir été heureusement surpris par la qualité d’Astérix chez les Pictes, c’est maintenant au tour d’Alix de redorer un blason un pu terni par la médiocrité des derniers albums. Pourvu que ça dure !

Ma côte: 3/5

 

BRITANNIA

Genre: Histoire fiction

Scénario de Marc Jailloux et Mathieu Bréda

Dessins de Marc  Jaillloux

Couleurs de Corinne Billon

46 pages

Une édition Casterman – mai 2014

Prix conseillé : 10,90€

Publicités