4 etoiles

philippe le bel couv

De par son implication dans de nombreuses affaires, dont certaines, comme celle des Templiers, contiennent une part de mystère, Philippe le Bel compte parmi les rois de France les plus populaires. La bande dessinée, comme tous les autres médias, se faisant le reflet des tendances, il est donc normal que nombre de titres se consacrent à en raconter l’histoire. Ou, du moins, en proposer une vision. Et, en conséquence, il n’est pas illogique que les éditions Glénat/Fayard lancent leur nouvelle collection « Ils ont fait l’Histoire » avec ce personnage autant admiré que décrié.

Réalisé en collaboration avec des historiens Valérie Theis et Etienne Anheim (l’ouvrage s’achève d’ailleurs par un cahier historique récapitulant le règne de Philippe IV), Philippe le Bel est une bande dessinée qui se penche à éviter les interprétations et dont le scénario ne s’appuie que sur des sources vérifiées et des recherches minutieuses. On a donc affaire ici à un intéressant outil pédagogique qui en 48 pages proposent un condensé du règne d’un roi dont toutes les actions n’avaient qu’un seul objectif : assoir l’autorité des Capétiens sur ses vassaux, mais également sur l’Eglise. Un récit très riche en éléments, au style narratif nerveux et accrocheur, où l’affaire des Templiers n’est qu’un épisode parmi d’autres.

Le scénariste Mathieu Gabella nous fait découvrir Philippe le Bel sous un visage autoritaire et secret. Une enfance stricte sous l’influence d’un père autoritaire, une adolescente pieuse et studieuse. Deux parcours qui ne l’empêchent pas de faire preuve de témérité et d’une grande passion pour la chasse. Deux aspects de sa personnalité qui l’accompagneront toute sa vie, lui permettront de remporter une grande victoire en bataille (Mont-en-Révèle en 1304) mais qui seront également responsables de sa disparition en 1314. Le récit, bien servi par la précision historique des dessins et une mise en cadre très dynamique mais toujours lisible de Christophe Regnault, met également en avant sa lutte permanente contre l’autorité du pape, ainsi que ses efforts d’élargir son royaume en absorbant la Guyenne et les Flandres. Des épreuves difficiles où le roi démontre sa persévérance mais aussi une belle habileté politique et ses connaissances en matières juridiques.

Au final, Philippe le Bel débute de belle manière cette collection qui s’annonce riche en grands personnages (déjà disponible, Vercingétorix, Charlemagne, Jaurès, Napoléon, Gengis Khan, Soliman, Saint Louis…).

philippe le bel 01

Ma côte: 4/5

Philippe le Bel (Glenat/ Fayard – 2014)
Collection Ils ont fait l’Histoire
Scénario de Mathieu Gabella
Dessin de Christophe Regnault
Paru aux éditions Glénat – mars 2014

Publicités