1-5 etoiles

croisades 2015 aff

Responsable des chorégraphies de combat de bon nombre de films, dont quelques blockbusters, Nick Powell débute sa carrière derrière une caméra avec Croisades, un film d’aventure écrit par James Dormer (les séries Beowulf, The Musketeers, Sinbad…) et produit par la jeune compagnie chinoise Yunnan Film Group. Vous allez donc me dire «  que vient donc faire une boîte chinoise dans un film qui est censé parler des croisades ? En fait, tout et rien à la fois. Tout, parce que, en plus d’apporter de l’eau au moulin financier de cette production, Yunnan Film Group fournit une grande partie de la logistique de ce film tourné en Chine. Rien, car en fait Croisades ne parle pas de croisades. Ou si peu.

croisades 01

Le titre original nous en dit d’ailleurs un peu plus sur le véritable sujet du film. Outcast (que l’on peut littéralement traduire par « banni ») nous raconte les histoires de deux chevaliers croisés, anciens amis, qui se sont fâchés suite à un prétendu crime odieux commis par le plus jeune lors du sac d’une ville tenue par les ayyubides. Bizarrement, les épéistes ont choisi des chemins parallèles qui les ont conduits tous deux en Chine. Le plus vieux est devenu un chef de bande borgne et redouté, le plus jeune, qui fut aussi son disciple, un vagabond qui, par un caprice du scénariste… euh, du destin, se retrouve le protecteur d’un jeune prince héritier et de sa sœur. Et, par un nouvel immense hasard quand l’on considère l’étendue de l’empire du milieu, la fuite de l’un va le conduire dans le domaine de l’autre… Vont-ils s’affronter pour régler leur différent ? S’unir pour lutter contre l’ordure de service, à savoir l’usurpateur régicide ? Suspense insoutenable…

croisades 05

Bon, Croisades, avec son scénario à deux sous, ses dialogues neuneus et son interprétation poussive, c’est une série B un peu nase, force est de le dire. L’on est a à peine étonné de ce fait quand l’on sait que Nicolas Cage figure en tête de casting dans le rôle du vieux briscard Gallain. En effet, nouvelle grande figure du direct-to-video, le neveu de Francis Ford Coppola semble bien décider à succéder aux anciennes valeurs sûres du genre qu’étaient Chuck Norris, Dolph Lundgren ou JCVD – il le revendique d’ailleurs à moitié dans quelques interviews, car il annonce adorer les films « fun » et les films « d’action ». Une éventualité qui semble réalisable quant l’on constate ici, encore une fois, combien l’acteur « excelle » dans les scènes émouvantes, où il dévoile sans complexe ses compétences nanardesques.  Ici, c’est d’autant plus drôle qu’il affiche un look de guerrier mongol totalement ridicule.

croisades 02

Si Nicolas Cage est chargé de véhiculer l’aspect « respectable » du métrage – ne riez pas ! -, ce n’est pas lui qui incarne le personnage principal (loin de là !) mais Hayden Christensen, un comédien qui matérialise à ses dépends l’éphémère de la gloire hollywoodienne. Mort en même temps que son personnage d’Anakin, Hayden, dans le monde réel, ne s’est pas relevé en Dark Vador. En 2010, après quelques productions mineures, il disparaît même complètement des plateaux de cinéma durant quatre ans, avant de revenir ici, sous les traits d’un homme, brisé et accroc à l’opium, en quête de rédemption. Avec l’âge, il a perdu un peu son agaçante gueule d’ange aux traits figés. C’est déjà ça.

croisades 04

Historiquement parlant, puisqu’il s’agit ici d’un blog traitant du domaine, Croisades n’a absolument aucun intérêt. Les premières images nous amènent bien en Terre Sainte pour quelques affrontements entre Croisés et Musulmans (plutôt bien tournés, d’ailleurs), mais sans nous fournir aucune information sur les circonstances et les enjeux. Le reste du film se déroule à la cour et dans les campagnes de Chine, durant une période mal définie et à la reconstitution historique plus qu’approximative. Au XII° siècle, c’est les dynasties Song et Jin qui sont au pouvoir, mais Nick Powell se moque de cette situation politique belliciste entre nord et sud pour développer l’histoire de la lutte entre un jeune frère légitime héritier du trône et son aîné, usurpateur et assassin de leur empereur de père.  Seul aspect intéressant, quelques séquences de combat qui, malgré une caméra parfois hésitante, arrivent à nous divertir un peu, à défaut d’autre chose.

Ma côte : 1/5


Croisades (Chine / USA / Canada – 2014)

Titre original : Outcast

Réalisation : Nick Powell

Scénario : James Dormer

Musique : Guillaume Roussel

Avec : Nicolas Cage (Gallain), Hayden Christensen (Jacob), Fernando Chien (Wu), Yifei Liu (Lian)

95 minutes

Disponible en DVD et BluRay chez M6 Video (27 mai 2015)

Publicités