4 etoiles

g&h25

Dans le précédent numéro de Guerres & Histoire, Patrick Bouhet nous proposait un article récapitulant les sept erreurs qu’aurait commis Napoléon 1er à Waterloo. Dans ce numéro 25, le magazine continue d’explorer pour nous l’épopée napoléonienne, en lui consacrant son dossier central, qui a pour sujet « 12 idées reçues sur la Grande Armée » comme, par exemple, celle que Napoléon était technophobe, ou que les batailles se gagnaient à la baïonnette.

Cette étude collégiale (avec des textes de Pierre Grumberg, Patrick Bouhet, Benoist Bihan, François Houdecek, Thierry Lenz et Antoine Reverchon), aux résultats pertinents et instructifs, matérialise pleinement la mission de vulgarisation que s’est fixée l’équipe de Jean Lopez avec la création de Guerres & Histoire. Agréables rappels pour le féru d’Histoire militaire, informations précieuses et accessibles pour le profane en quête de culture intellectuelle, ce dossier extrêmement bien réalisé, riche en diagrammes explicatifs et à la rédaction limpide, pourrait servir de support pédagogique dans les collèges. Vraiment du bon boulot de « démystification ».

Le reste du sommaire, toujours aussi éclectique, est à la hauteur du dossier principal :

« J’ai raté ma mission suicide, je me sens alors très malchanceux ». Interview d’Itatsu Tadamasa, un kamikaze (ou plutôt tokkotaï comme le précise l’ancien pilote) ayant survécu à la guerre. Un article intéressant qui fait la lumière sur l’état d’esprit de ces hommes qui se sont sacrifiés pour la gloire de l’empire.

De Wesel à Leipzig, la fulgurante campagne d’Allemagne. Un reportage photo réalisé à partir des clichés du célèbre photographe de guerre Robert Capa, tué en Indochine en 1954, avec un texte de Jean Lopez.

La guerre de la Triple Alliance ou l’apocalypse du Paraguay. J’ai découvert ce conflit méconnu il y a quelques années, avec un jeu vidéo qui vaut encore le coup d’œil, malgré ses graphismes démodés, pour ses ordres de bataille (Age of Rifles). Thierry Noël nous invite ici à en savoir plus sur un conflit extrêmement meurtrier qui, durant six longues années, a opposé un Paraguay ambitieux à une alliance composée de l’Argentine, du Brésil et de l’Uruguay. Une lutte déséquilibrée qui s’acheva par l’affaiblissement définitif du Paraguay, qui perdit une grande partie de ses territoires au profit des vainqueurs.

Le Temple, prototype des ordres militaires. On a beaucoup lu sur les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, mieux connus sous le diminutif de Templiers. Jean-Vincent Bacquart revient ici sur la genèse de l’ordre, ses objectifs, sa structure administrative et les rôles qu’il a joué dans le fonctionnement des royaumes chrétiens d’Orient.

Obus de 75. Pierre Grumberg nous présente la première munition issue de l’industrie de masse.

Machines de guerre, une antiquité de génie. La poliorcétique, autrement dit l’art du siège. Avec cet article Eric Tréguier remonte aux origines de cette science militaire, et « rend à César ce qui appartient à César ». En l’occurrence, il lui prive ici de la paternité de la poliorcétique puisqu’il nous rappelle qu’Egyptiens, Assyriens, Babyloniens et Macédoniens étaient déjà, bien avant la Guerre des Gaules, des maîtres en la matière.

Les généraux de Louis XV, galerie d’aristocrates incapables ? Ceux qui me connaissent bien savent que le sujet m’est sensible et me touche particulièrement. Je ne peux que remercier Fadi El Hage de faire preuve avec cet article nuancé d’une mesure bienvenue et qui efface bon nombre d’idées reçues, parfois issues de la culture populaire. Pauvre maréchal de Soubise

« Bibi n’était pas à Entebbe ». Dans sa rubrique Opérations spéciales, Jean-Dominique Merchet revient sur le raid sur l’aéroport d’Entebbe, en 1972, qui a vu la mort de Yonatan « Yoni » Netanyahou, frère du premier ministre israélien.

Clausewitz (3/4), diffusion et influence.Troisième partie de l’excellent dossier de Benoist Bihan sur l’auteur de De la guerre. Ici, il dresse une sorte de panorama sur la perception générale de l’œuvre par la postérité, de ses diverses interprétations et déformations, qui trahissent souvent l’idée de Clausewitz, générées par ses exégètes, ses admirateurs et ses détracteurs. Un travail remarquable, dont la nature un peu pointue dépasse les frontières de vulgarisation fixées par la revue. Les initiés seront comblés.

Avec, comme d’habitude, les rubriques habituelles : Actualités ; A lire, à voir, à jouer (un peu maigrichonne et je regrette qu’il ne soit pas traiter le Jeu d’Histoire à figurines) ; Le quizz (les guerres de Vendée) ; D’estoc et de taille ; Le courrier des lecteurs.

Ma côte: 4/5

Guerres & Histoire n°25
Bimestriel – Juin 2015
5,95€

Publicités