En surfant sur Internet m’est venu l’idée qu’il serait amusant de mettre en forme un éphéméride de la seconde guerre mondiale, où je récapitulerai, jour après jour, les événements qui s’y sont déroulés. L’idée n’est certes pas nouvelle, et il existe des dossiers de ce type dans nombre de sites (et qui resteront, je pense, nettement plus complets que le mien), il suffit d’explorer la Toile pour s’en convaincre. En fait, je vois ça comme une manière ludique de me remémorer les principaux faits qui ont marqué le déroulement de la Seconde Guerre Mondiale…. Commençons donc par le 13 août.

1940

Bombardier Dornet Do-17 approchant les côtes anglaises
Bombardier Dornet Do-17 approchant les côtes anglaises

Angleterre. C’est le jour de l’Aigle, l’Adlertag. Sur une initiative de Goering, la Luftwaffe lance 1485 appareils dans une mission de bombardement visant à détruire en quatre jours les défenses britanniques sous une ligne Gloucester-Londres et quatre semaines toutes les ressources de la RAF. Dés ce premier jour, la force aérienne du Reich dévoile ses imperfections, avec des appareils trop lents (les Stukas, proies faciles des Spitfires), des bombardiers trop peu chargés en bombes (Dornier, Junker 88, Heinkel). Ce jour là, les allemands perdent 45 appareils et les Britanniques 13 chasseurs.
Balkans. Ciano, ministre italien, annonce le début de la campagne de Grèce.
Afrique du Nord. Les Anglais décident l’intervention d’un convoi blindé en Afrique du Nord.

1942

Panzer Division progressant dans la boucle du Don
Panzer Division progressant dans la boucle du Don

Front de l’est. Les Allemands prennent Elista, au sud de Stalingrad et au sud-est de Kotelnikovo.
Nouvelle-Guinée. Un corps expéditionnaire de 3000 japonais débarque à Basabaua, près de Gona, et repoussent autochtones et Australiens qui reculent de huit kilomètres vers Doneki. Les Japonais s’emparent de la route Buna-Kokoda.
Nouvelle-Bretagne. Le général Maruyama, commandant de la XVII° armée japonaise, se voit chargé de chasser des environs de Guadalcanal toutes les forces américaines.
Méditerranée. L’opération Pedestal, qui vise à ravitailler l’île de Malte par un important convoi lourdement escorté, et qui subit depuis plusieurs jours des attaques italo-allemandes, est dans une situation critique. 9 des 16 cargos ont déjà été coulés, et l’escorte est réduite à deux croiseurs et quelques contre-torpilleurs. Heureusement pour les Anglais, les croiseurs italiens, qui ne bénéficient pas de soutien aérien, font demi-tour à l’approche de Malte (durant leur repli, les croiseurs italiens Bolzano et Attendolo sont endommagés par les torpilles du sous-marin britannique Safari). Cinq cargos atteignent l’île, qui débarquent 30,000 tonnes de matériel.

1943

Para allemands, équipé du MP-38, en embuscade dans les ruines de Kharkov.
Para allemands, équipé du MP-38, en embuscade dans les ruines de Kharkov.

Italie. Dans la nuit du 12 au 13 aout, 504 bombardiers anglais larguent 1252 tonnes de bombes sur Milan, faisant de cette opération le plus important bombardement subi par une ville italienne. Le château Sforza, le palais royal et une bonne partie des édifices du centre de la ville sont touchés. Pour amener le gouvernement Badoglio à capituler, la 12ème force américaine frappe Rome avec 106 B-17, 102 B-26 et 66 B-25 qui lâchent 500 tonnes de bombes sur la cité qui est déclarée ville ouverte.
Sicile. Les Américains du 39ème régiment de la 9ième division chassent les Allemands de Randazzo. Sur la route nord de l’île, les Américains continuent leur progression vers l’est, en direction de Patti.
Front de l’est. Prise de Spas-Demensk, à l’est de Smolensk, par les Soviétiques. Sous les pressions des fronts soviétiques de Kalinine (Eremenko) et de l’Ouest (Skolovsky), le Heeresgruppe Centre du général von Kluge est contraint de reculer.
Indes Néerlandaises. Bombardement du centre pétrolier de Balikpapan (Bornéo) par des B-24 du 380ème escadron de bombardiers lourds américains.
Pacifique. La piste de Munda, en Nouvelle-Géorgie, remise en état, accueille ses premiers avions américains.

1944

Patton (à gauche) s'entretient avec Bradley (au centre) et Montgomery (à droite)
Patton (à gauche) s’entretient avec Bradley (au centre) et Montgomery (à droite)

France. Le 15ème Corps américain (III° armée du général Patton) atteint le secteur d’Argentan, où il s’arrête, suite aux ordres du général Bradley, commandant du XII° groupe d’armées. Dans le même temps, le 20ème Corps américain arrive aux alentours de Chartres. Au sud-ouest du Mans ont été concentrées la 4ème division blindée et la 35ème division américaine, qui passent sous les ordres du général Eddy, commandant du 12ème Corps, qui prend la route d’Orléans. Le 7ème Corps, positionné en Mayenne, se réoriente vers le nord et emprunte les routes de Vire et d’Argentan.
Philippines. Contre l’avis des généraux MacArthur et Stilwell, qui souhaitent que l’archipel soit épargné, le général Chennault fait effectuer sur Manille des missions de reconnaissance aérienne par des équipes de la 14ème Force Aérienne, dans le but d’un éventuel bombardement.

1945

Japon. Les actes de capitulation du Japon, approuvés par le président Truman, sont envoyés au général MacArthur. Des avions américains lancent sur les grandes villes japonaises des millions de tracts exposant le déroulement des négociations et les conditions du Japon. Les « faucons », membres de la branche nationaliste et ultraconservatrice, refusent de reconnaître la défaite.

Publicités