c&c

Lors de mon passage au dernier Festival International des Jeux de Cannes, je suis tombé sur de vieilles connaissances, à savoir quelques vieux grognards du club Jeux, Tu, Il, de Saint-Laurent du Var, qui animaient quelques tables de jeu d’Histoire, parallèlement à la compétition Flames of War qui se déroulait dans un autre espace. Pour l’occasion, entre quelques parties de Jugula, Saga ou King of War, les animateurs proposaient aux visiteurs des démonstrations sur Tactique (Batailles napoléoniennes) et The Great War (première guerre mondiale), deux jeux d’histoire ayant comme première caractéristique commune l’usage de terrains à hexagones. Tout cela évoquant en moi le doux souvenir d’Heroika, je me suis donc intéressé au système. Et franchement, j’ai été rapidement séduit !

Car le système Commands and Colors, dont sont issus les deux jeux précités, semble réunir tous les ingrédients qui composent un excellent produit d’appel mais aussi, porté à une dimension plus respectable que celle d’origine, un wargame apte séduire des joueurs expérimentés désirant passer une bonne soirée sans plonger dans des séances interminables. Il faut donc voir dans Commands and Colors bien autre chose que les produits grand public que sont Memoir’44 et Battlelore, qui exploitent le système de manière assez superficielle (quoique, si l’on prend en compte les extensions comme Overlord, Memoir’44 est loin d’être un produit inintéressant). Le jeu est finalement plus profond que l’on ne le pense. Il est dépendant de l’aléatoire, certes, mais aussi du bon usage que le joueur fait de ses cartes de commandement et de son habileté à maîtriser les coordinations interarmes.

Exemple de Commands and Colors en version giant 3D
Exemple de Commands and Colors en version giant 3D

De retour dans mon île, je me suis donc lancé dans mes recherches, avec l’idée de monter quelques projets qui utiliserait mes stocks de figurines 15mm et 1/72e. Les règles ne furent pas difficiles à trouver, avec traductions s’il vous plait, sur le site de commandsandcolors.net. Pour ce qui est des terrains à hexagones, hors de question que je me lance dans la fabrication (le douloureux souvenir de la conception d’une nappe à hexagone pour combats navals), j’ai donc trouvé deux fournisseurs : Hotz Mat aux USA et Kallistra en Grande-Bretagne. Les deux ne sont pas donnés (surtout en raison des frais de port). Ma préférence, question visuel, va à Kallistra, qui propose des décors absolument magnifiques. Seul petit problème, la taille des hexagones, qui font 10cm de plat à plat, ce qui un peut limite pour mes figurines Blitzkrieg au 1/72e.  Je ne me suis pas encore décidé.

Pour le moment, au sein de mon association d’I Guerrieri, où j’ai réussi à convertir quelques amis, nous avons testé Commands and Colors Ancient (la période antique) sur un plateau classique de Battle of Westeros et des figurines Heroic and Ros 5mm. Dés la première partie, j’ai compris que j’avais emprunté la bonne voie. La partie, modeste, a duré une petite heure, explications comprises, et les deux joueurs (dont un néophyte) ont parfaitement maitrisé le sujet (le système était un peu épuré de quelques règles avancées, c’est vrai). Un premier essai très prometteur, malgré la rusticité du matériel et le manque de maîtrise des règles. Depuis, je ne pense plus qu’à faire de Commands and Colors un incontournable de nos soirées.

lords and levies

Mais pour cela, il y a un impératif. Celui de caser nos figurines médiévales en 15mm, utilisées pour nos parties DBA et AdG. C’est la seule période qui pose problème car le seul jeu utilisant le système Commands and Colors et ayant pour thème cette période est Battlelore*. Ce jeu de plateau a pour principal inconvénient d’être un peu trop « léger » pour des joueurs d’Histoire et, de plus, la deuxième édition est principalement consacrée à exploiter un énième univers medfan. Bof. Le seul jeu ? C’est du moins ce que je pensais avant de découvrir Lords and Levies, une variante non officielle, fruit d’un créateur belge mais écrit en langue anglaise !  Ce monsieur Rudi Geudens, loué soit son nom, met à disposition, non seulement la règle, mais également les cartes de commandement et même les stickers pour les dés spéciaux ! Je vais rapidement me lancer dans l’étude de ce set très prometteur.

Mais, dans un futur proche, le prochain test, c’est Commands and Colors Napoleonics, toujours sur un plateau Memoir’44, Battle of Westeros ou Battlelore, mais cette fois-ci, avec nos jolies figurines 6mm Baccus.

Je n’ai pas fini de vous parler de Colors and Commands !

* à l’heure actuelle, il existe cinq wargames publiés par GMT et exploitant le système de Richard Bord, tous en langue anglaise (les traductions françaises sont disponibles sur Commandsandcolors.net) :

– Commands and Colors Ancient, pour la période antique.

– Commands and Colors Napoleonics. Contre le titre le dit si bien…

– Battle Cry, pour la guerre civile américaine.

– Samourai Battles, l’art de la guerre au pays du Soleil Levant.

– The Great War, pour la première guerre mondiale (produit superbe, livré avec des figurines 15mm de la marque Plastic Soldiers).

A coté de cela, il y a également Memoir’44. Sorti en 2004 chez Days of Wonder, cet excellent produit grand public s’est depuis étoffé de nombreuses extensions qui le rendent nettement plus intéressant. L’avantage, il est totalement en français et est facile à dénicher d’occasion chez les revendeurs. Memoir’44, porté dans un environnement 3D, en utilisant les règles supplémentaires comme Overlord (qui gèrent les parties multijoueurs à 4 contre 4), figure également parmi mes projets.

Publicités