3,5 etoiles

demons armoises 01

Les personnages de Jeanne d’Arc et Gilles de Retz, et les légendes qui s’y rapportent, ont, depuis toujours, attisé l’imagination des artistes et plus particulièrement ceux œuvrant dans l’univers de la bande dessinée. L’univers médiéval quelque peu sombre et mystérieux dans lequel ils évoluaient favorisent également la création de mondes fantasmés mêlant Histoire et fantastique. Et c’est donc tout naturellement attiré par la richesse du thème que le scénariste Jean-Charles Gaudin (assisté de Jean-Luc Clerjeaud dans les deux premiers tomes) a eu l’idée d’y greffer la mythologie d’une de ses œuvres, à savoir Garous, pour, au final, un spin-off que je trouve bien meilleur que la série originelle.

demons armoises 02

Ce triptyque met en scène un Gilles de Retz qui, après la mort de Jeanne d’Arc sur le bûcher, sombre dans la folie meurtrière et l’infanticide de masse. Dans le même temps, dans les oubliettes de son château de Tiffauges, assisté du moine défroqué Francisco Prelati, détenteur d’un étrange codex, il se livre à des recherches ésotériques au dessein obscur. Il a pour cobaye Bertrand de Polongy, un ancien frère d’arme devenu son prisonnier détesté. Mais Bertrand ne manque pas d’amis fidèles, qui font tout faire pour le tirer des griffes (dans les deux sens du terme) du duo infernal. La discrétion est cependant de mise car tous les protagonistes appartiennent à une même caste, un ordre secret qui, si dévoilé au monde, pourrait même mettre en danger le plus puissant de leur protecteur, le roi Charles VII.

demons armoises 03

Un scénario adulte très étoffé, fort en flashbacks et en univers parallèles, mais qui reste toutefois bien lisible. Une narration agréable bien que parfois un peu trop verbeuse, rythmée par des séquences d’action bien brutales. On reconnait donc bien dans Les démons d’Armoises le style de Jean-Charles Gaudin (la géniale série Les arcanes du « Midi-Minuit », Marlysa, etc.), avec ses qualités et ses « défauts ». Si le mythe du loup-garou placé dans un univers médiéval fantastico-historique n’est pas une initiative très originale, force est d’admettre que le scénariste s’en sort très bien, et il réserve même quelques surprises à ses lecteur les moins initiés. Je ne spoilerai pas en vous en disant plus sur Jehanne des Garous.

Au dessin, Stephane Collignon fait le boulot. Le trait est précis, l’ensemble très lisible – avec un découpage dense qui donne de la force au récit – et l’atmosphère médiévale, un brin sombre, est bien rendue. Il est bien aidé par la mise en couleurs, très soignée et appropriée, de Stambecco, qui achève de donner à ce triptyque un cachet de bon ouvrage, à défaut de chef d’œuvre.

Bref, si vous aimez les histoires de loups-garous et de pucelles pas commodes, fussent-elles d’Orléans…

demons armoises 04

Ma note : 3.5/5

LES DEMONS D’ARMOISES
Tome 1 : Prelati
Scénario: Jean-Charles Gaudin et Jean-Luc Clerjeaud
Dessin: Stéphane Collignon
Couleurs: Stambecco
Paru aux éditions Soleil le 25/01/2012
Tome 2 : Jehanne des Garous
Scénario: Jean-Charles Gaudin et Jean-Luc Clerjeaud
Dessin: Stéphane Collignon
Couleurs: Stambecco
Paru aux éditions Soleil le 20/11/2013
Tome 3 : Gilles, l’hérétique
Scénario: Jean-Charles Gaudin
Dessin: Stéphane Collignon
Couleurs: Stambecco
Paru aux éditions Soleil le 17/02/2016

Publicités