3,5 etoiles

vae-victis-129

Je sais, je suis à la bourre, ce Vae Victis numéro 129 est sorti en kiosque depuis quelques temps déjà. Pris par mes occupations de wargamer hyperactif, je n’ai pas vu le temps passer. Cependant, même avec un certain retard, je me devais de vous parler à nouveau de ce périodique, si cher à Nicolas Stratigos et à chaque fois tant attendu par les différents animateurs du hobby. Car de telles initiatives, si rares parce que risquées en ces temps où la presse est moribonde, se doivent d’être encouragées… quand bien même l’œuvre, prise dans son ensemble, aurait du mal à pleinement satisfaire ce large éventail qu’est la réunion de tous les amateurs de tactique et de stratégie. Entre jeu à hexagones classiques, jeu d’histoire à figurines, jeux de diplomatie, boardgame grand public, difficile de satisfaire tout le monde. .. et les limites de la pagination n’aident pas, comme le prouve encore une fois dans ce numéro une galeries de nouveautés figurines si sélective qu’elle en est ridicule.

Moi, Vae Victis, je l’apprécie pour son éclectisme éditorial. Même si la plupart des articles techniques sur les wargames classiques ne m’intéressent guère (depuis que je suis passé à la « dimension 3D », tous ces petits pions, si sensibles aux courants d’air et aux mains, ou pattes, maladroites , m’agacent un peu), les textes exposant leur contexte sont toujours enrichissants. Ainsi dans ce numéro, j’ai particulièrement apprécié le chouette papier sur la seconde guerre de la ligue et l’article sur les débuts de l aéronavale. J’ai même trouvé ce dernier passionnant, moi qui n’y connaît pas grand chose. Ces deux textes accompagnent de belle manière les jeux Vae Victis présentés avec ce numéro – Infini Regret II (à commander sur le site de l’éditeur) et Le temps des as 2 (jeu en encart de ce numéro 129).

Donc, au menu de ce nouvel opus, des analyses et des critiques de wargames traditionnels et de boardgame historiques (Falling Sky, un boardgame la guerre des Gaules à particulièrement attiré mon attention), quelques articles de fond pertinents et, bien entendu, des comptes-rendus de parties qui offrent des places d’honneur au jeu d’histoire (dans ce numéro, Hervé Caille est de nouveau à la fête avec un scénario Blitzkrieg) avec ici une petite curiosité, un scénario Renaissance joué avec la règle Hail Caesar. L’auteur explique pourquoi il n’a pas choisi plutôt Pike and Shotte, je n’adhère pas complètement à ses arguments mais le scénario est bien intéressant. Moins passionnant car peu novatrice (même si le spécialiste Jean-Philippe Imbach vante ses qualités), Et Sans Résultat, une énième règle grand tactique pour figurines napoléoniennes (chez The Wargaming Company ).

A noter une présentation assez positive de Race to the Rhine, jeu que je connais un peu pour l’avoir testé à deux reprises au FIJ de Cannes, et je partage le même avis que son auteur Pascal Toupy.

Jeux analyses et scénarios présentés dans ce numéro 129
Fallout Blau, un wargame classique, au niveau opérationnel, sur le front de l’est et la campagne d’été 1942 (Compassion Games)
Race to the Rhin, un boardgame “hybride”, orienté grand public, stimulant la “course” vers l’Allemagne de 1944 entre Patton, Montgmery et Bradley (Asyncron Games)
Talon, un wargame de combat tactique spacia (GMT)
Blues Cross , White Ensign, un wargame naval à l’échelle tactique simulant les combats de vaisseaux de ligne (GMT)
The Hunters & Silent Victory, deux jeux en solitaire reconstituant la guerre sous-marine entre 1941 et 1945 (GMT)
In Flanders Fields, boardgame (très) grand public sur la première guerre mondiale (Sophisticated Games)
Falling Sky, boardgame stratégique sur la guerre des Gaules (GMT)
Beyond the Rhine, « monster-wargame » opérationnel sur le front de l’ouest en hiver 1944 (MMP)
Baroque, règle de jeu d’histoire de Lorenzo Sartori (Dadi &Piombo), il s’agit d’une adaptation d’Impetus pour simuler les guerres des XVIe et XVIIe siècles.
Et sans Résultat, règle de jeu d histoire à figurines de The Wargaming Company, permettant de reconstituer de grandes batailles napoléoniennes.
The Chosing Few (jeu en solitaire de Victory Point Games), wargame grand tactique sur la bataille du reservoir de Chorin, pendant la guerre de Corée.
We Saw Spain Die (jeu en solitaire des éditions du Griffon), wargame opérationnel permettant de simuler la guerre d’Espagne.
AK47 Republic, une vieille règle pour jeu d’histoire , éditée par Peter Pig, sur la guerre moderne.

Publicités