Command & Colors Napoleonics est un jeu hybride (moitié wargame – moitié jeu de plateau) appartenant  à la même famille que Mémoire 44 et permettant de reconstituer sur une aire de jeu à hexagones les grandes batailles de l’ère napoléonienne. Très gros succès du milieu ludique, Commands & Colors Napoleonics s’appuie sur un système de jeu bien plus développé que Mémoire 44 tout en gardant les mêmes qualités, à savoir un bon équilibre entre le sérieux du wargame classique et l’atmosphère fun et le rythme d’un jeu de plateau, principalement grâce à un système d’activation par jeu de cartes, baptisé card driven..

Commercialisé par GMT Games, Commands & Colors Napoleonics (et son grand frère Commands & Colors Ancient, consacré à l’antiquité) se compose d’un matériel où les unités sont représentées par des blocs rectangulaires et dont le nombre par unité varie en fonction de son type et de son expérience. Au fil des combats et des pertes subies, l’unité va perdre des blocs jusqu’à sa destruction. Les cartes de commandement permettent aux joueurs d’activer des unités situées dans une section du champ de bataille qui est divisé en trois zones – gauche, centre et droite * et génèrent le brouillard de guerre . Les combats sont résolus via une mécanique de lancer de dés spéciaux, dits dés de combats (comme dan de nombreux jeux américains, l’aléatoire n’est pas un facteur négligeable).

Très proche du wargame traditionnel, Commands & Colors Napoleonics a rapidement séduit les joueurs d’Histoire à figurines. Il en effet très aisé de remplacer le plateau de jeu en carton de la boîte GMT par un système de table de jeu en hexagones (comme celui proposé par le britannique Kallistra)et les blocs rectangulaires par des unités de figurines, d’autant plus que la convention de soclage n’a aucune incidence (l’essentiel est que l’unité tienne dans l’hexagone) et que l’espace nécessaire n’est pas très important (un plateau standard mesure 11 hexagones de large sur 9 hexagones de profondeur). On voit ainsi de plus en plus de clubs tenter l’expérience « hexagones », encouragés par une règle devenue aujourd’hui très populaire, riche d’une énorme bibliothèque de scénario.

C’est ce qui m’a poussé l’année dernière à introduire la règle au sein de mon club, après avoir traduit les cinq extensions alors disponibles (les quatre premières extensions sont consacrées à une armée de la période et la cinquième amène une plus grande profondeur tactique), la règle de base étant disponible en français. Et fin 2016 paraissait Epic Napoleonics

Epic Napoleonics (pour télécharger la règle en français, cliquez ici) est la sixième extension de Commands & Color Napoleonics. Elle amène une nouvelle dimension au jeu puisqu’elle permet de gérer les parties mutti-joueurs (jusqu’à 8 joueurs) avec deux système : le système bataille EPIQUE et le système LA GRANDE BATAILLE. Le premier système nécessite un jeu de base et ses extensions et permet de reconstituer des grandes batailles réunissant 2 à 8 joueurs autour d’un champ de bataille de 20 hexagones sur 11 hexagones. Le second système nécessite deux boites de base et ses extensions et permet à 8 joueurs de rejouer des affrontements majeurs (Austerlitz, Waterloo, Iena, etc) sur une immense table de 26 hexagones x 11 hexagones. Les deux systèmes récupèrent les principes de base de la règle standard (aucune nouvelle carte, par exemple) mais force est d’admettre que le travail de Richard Borg est admirable. Quel que soit le nombre de joueurs , le système s’adapte, se conforme au format, et permet à tous les participants d’influer réellement sur le déroulement de la bataille.

Bref, une vraie réussite.

Si vous désirez en savoir plus sur Commands & Colors Napoleonics, sachez que toutes les traductions des extensions et quelques scénarios sont disponibles sur le site Guerres & Plomb.

Publicités