Le 25 avril 1920, durant la guerre russo-polonaise, la toute nouvelle armée du gouvernement polonais de Jozef Pilsudski entre en Ukraine pour soutenir le leader nationaliste Simon Petlioura. L’avance est stupéfiante de rapidité. Les Polonais s’emparent de Jitomir et Berditchev. Le 6 mai, elle investit Kiev. Un mois plus tard, le général blanc Piotr Nicolaievitch Wrangel, à la tête des Volontaires de Crimée, lance une offensive vers le Nord, mettant une nouvelle pression sur les bolcheviks. Mais, début juin, devant la pression de l’Armée rouge du général Toukhachevski, les Polonais doivent évacuer Kiev et se replier derrière leur frontière. Le 13 août, l’ennemi est aux portes de Varsovie. Le 14 août, Toukhachevski lance ses 100 000 hommes à l’assaut, appuyés par de nombreuses automitrailleuses et blindés légers, sur la capitale polonaise. Contre toute attente, il est défait…

bataille de varsovie 01

La bataille de Varsovie est un film polonais de Jerzy Hoffman (distribué en vidéo par HBO) qui consacre son récit à cette brillante victoire qualifiée par les polonais de « miracle de la Vistule ». Durant deux jours, les 14 et 15 août 1920, l’armée polonaise, composée en partie de volontaires mal armés, parvient, au moyen d’une résistance acharnée, à repousser l’armée rouge et sauver la Pologne nouvellement reconstituée. Une victoire qui marque aussi un véritable coup d’arrêt à l’extension bolchévique vers l’ouest. En effet, cette défaite rouge amène la signature de l’armistice du 12 octobre 1920, acte qui met un terme définitif aux ambitions hégémoniques des Soviets sur les pays occidentaux. Cette fameuse révolution prolétarienne programmée par Lénine.

bataille de varsovie 02

Malgré de nombreuses approximations historiques (la plus grande bourde concerne l’Osvag, attribuée aux Rouges), l’ignorance assumée du « phénomène » pogroms, et l’étrange mise en touche de l’importance de l’assistance française dans le déroulement de la bataille (une mission de 400 officiers français, qui comprenait le capitaine Charles de Gaulle, étaient présents dans les états-majors polonais), la Bataille de Varsovie reste un film utile de par le fait qu’elle met en lumière un événement historique aux grandes conséquences et toutefois un peu oublié.

bataille de varsovie 03

Côté réalisation, si l’on met de côté les images numériques un peu trop envahissantes (le film a été originellement tourné en 3D), des ralentis peu pertinents, et une photographie parfois trop vive, le film reste un agréable spectacle, notamment grâce à sa bataille finale, très spectaculaire. L’effort, dans le domaine de la reconstitution historique, est notable. Dans ces moments, on oublie un peu les effets numériques un peu baveux pour apprécier le spectacle composés de milliers de soldats, appuyés par les rudimentaires blindés de l’époque, se livrant à un violent combat, ou le gore n’est pas absent. A noter que si les officiers français ne sont pas cités, l’armée polonaise se voit équipée « à la française », comme cela fut vraiment le cas (le gouvernement français livra à la Pologne 3000 mitrailleuses, 1500 canons, quelques blindés et 150 avions).

bataille de varsovie 04

Le scénario est construit autour de l’histoire d’un couple de jeunes mariés polonais. Jan est un jeune officier qui sert dans l’armée polonaise et qui, suite à la destruction de son unité, va se retrouver prisonnier des bolchéviques, avant d’être sauvé par des cosaques de l’armée du Don, pour enfin participer à la bataille de Varsovie. Une Anabase à l’atmosphère manichéenne, les bolcheviks étant présentés comme un ramassis d’abrutis illettrés et d’officiers fanatisées. Sa fiancée, Olga, est danseuse de cabaret. Poussée par son élan patriotique elle va s’inscrire dans les bataillons de volontaires féminines, et se distinguer durant la bataille en servant une mitrailleuse sur la ligne de front. Bref, rien de bien original (mais pas désagréable non plus, si l’on apprécie le style d’acting cultivé dans les pays de l’est), juste un moyen d’introduire la bataille, seul véritable intérêt de ce film historique peu exigeant mais assurément spectaculaire.

LA BATAILLE DE VARSOVIE (POLOGNE – 2011)

Titre original : 1920 Bitwa Warszawska

Réalisation : Jerzy Hoffman

Scénario : Jerzy Hoffman et Jaroslaw Soköl

Avec : Daniel Olbrychski, Natasza Urbanska, Boris Szyc, Jerzy Bonczak

115 minutes.

Sortie en France en DVD le 6 novembre 2012.