L'ANSPESSADE

L"histoire militaire à lire, à voir, à jouer et à réinventer

1. Louis-Napoléon BONAPARTE (1848-1852)

Résultat de recherche d'images pour "louis-napoleon bonaparte"

République : Seconde

Type de gouvernement :

– Régime semi-présidentiel (1848-1851)

– Régime présidentiel (1851-1852)

Elu pour 4 ans président de la république, le 20 décembre 1848, à l’âge de 40 ans, au suffrage universel masculin.

Elections :

Louis-Napoléon Bonaparte (Parti de l’Ordre – 74,20%)

Louis Eugène Cavaignac (Républicains modérés – 19,60%)

Alexandre Ledru-Rollin (Républicains avancés – 5%)

François-Vincent Raspail (Socialistes – 0,50%)

Alphonse de Lamartine (Républicains – 0,30%)

EVENEMENTS MARQUANTS

1848

11 décembre: Louis-Napoléon Bonaparte est élu président de la république française pour quatre ans.

20 décembre : abolition de l’esclavage sur l’île de la Réunion.

26 décembre : Odilon Barrot (parti de l’Ordre) est nommé chef du gouvernement.

1849

01 janvier : mise en circulation du premier timbre postal français.

21 février : reconnaissance par la France de la république du Libéria.

24 avril: débarquement du corps expéditionnaire français fort de 7,000 hommes en Italie, à Civitavecchia, sous le commandement du général Oudinot. Sa mission est de s’interposer entre les forces républicaines de Garibaldi, qui viennent de chasser le pape Pie IX de Rome, et une coalition d’armées autrichiennes, napolitaines et espagnoles.

30 avril: En Italie, Oudinot échoue devant Rome et doit retraiter.

13 mai : victoire du Parti de l’Ordre aux élections législatives.

02 juin : second ministère d’Odilon Barrot.

13 juin: Accusant Bonaparte d’ingérence dans la politique italienne, Alexandre Ledru-Rollin et ses partisans tentent de renverser le gouvernement. La tentative échoue.

30 juin : Oudinot entre dans Rome, assiégé depuis le 4 juin par 16,000 Français. Fin de la république Romaine, début de la restauration du pouvoir écclésiastique.

27 juillet: l’Assemblée fait passer une loi limitant la liberté de la presse.

12 aout : tentative ratée de la conquête d’Hawaï, l’amiral Tromelin occupe le fort d’Honolulu.

28 septembre : fondation de Libreville par Edouard Boët-Willaumez

12 octobre: Alexandre Ledru-Rollin et ses partisans sont condamnés par contumace à la déportation pour trahison.

30 octobre: démission Odilon Barrot. Alphonse-Henri, comte d’Hautpoul, (parti légitimiste) est nommé chef du gouvernement.

26 novembre : victoire française à la bataille de Zaatcha (Algérie), capture de Bou Ziam, allié d’Abd el-Kader.

27 novembre : l’assemblée vote une loi rappelant l’interdiction des grèves.

1850

28 mai : début de La querelle des Lieux Saints entre la France et la Russie.

15 octobre: loi Falloux sur la liberté de l’enseignement.

22 octobre : le général d’Hautpoul est nommé gouverneur général de l’Algérie.

1851

10 janvier: destitution de Changarnier, chef de la Garde Nationale.

10 mars : insurrection en Kabylie.

31 mai: l’Assemblée vote une loi limitant le suffrage universel masculin.

01 juillet : accords entre la France et le royaume du Dahomey.

21 juillet: Bonaparte propose une réforme constitutionnelle qui est rejetée par l’Assemblée.

20 aout: Bonaparte propose une abrogation de la loi électorale qui est rejetée par l’Assemblée.

Automne 1851: aggravation des désaccords entre une partie de l’Assemblée, dominée par Adolphe Thiers, et le gouvernement.

2 décembre: coup d’état. Arrestation de nombreux députés, dont Thiers et Changarnier.

3 décembre: barricades dans Paris, impliquant environ un millier d’insurgés. Le peuple ne bouge pas.

4 décembre: La fusillade des Grands Boulevards. La troupe panique et tire sur la foule, faisant une centaine de morts.

11 décembre: Victor Hugo s’exile à Bruxelles. Députe une période de répression qui durera plusieurs mois, avec au final 26 884 arrestations, dont 9 530 déportations (principalement en Algérie). Jacques-Louis Randon est nommé gouverneur général de l’Algérie.

20 décembre: rétablissement du suffrage universel. Organisation d’un plébiscite ayant pour objet la réforme de la constitution. Le résultat est oui avec une grande majorité.

1852

14 janvier: nouvelle constitution. Le président, désormais élu pour dix ans, se voit donner plus de pouvoir. Le régime devient plébiscitaire et non plus parlementaire.

Février 1852: le parti d’Union Libérale (pro-gouvernemental) sort grand vainqueur des élections législatives.

8 février : la querelle des Lieux Saints tourne à l’avantage de la France (fin de la querelle en décembre quand la Turquie donnera raison à la France).

27 février : décret concernant les travaux forcés, qui devront être effectués en Guyane.

10 mars : arrivée des premiers bagnards à l’île du Diable.

16 octobre : libération d’Abd el-Kader.

07 novembre: un senatus-consulte rétablit la dignité impériale.

29 novembre: un plébiscite approuve le rétablissement de la dignité impériale.

02 décembre: proclamation du Second Empire. Louis-Napoléon Bonaparte devient empereur des Français sous le titre de Napoléon III.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :