2. Adolphe THIERS (1871-1873)

Résultat de recherche d'images pour "adolphe thiers président"

République : troisième

Type de gouvernement :

– République d’assemblée

Elu le 31 aout 1871 (loi Rivet), à l’âge de 74 ans, président de la république française par l’Assemblée Constituante. La durée du mandat est liée à celle de l’Assemblée.

EVENEMENTS MARQUANTS

1871

7 juillet : scission au sein du Cercle des Réservoirs ; les monarchistes légitimistes, soutenant le comte de Chambord, se séparent des orléanistes, partisans du comte de Paris.

2 septembre : Jules Dufaure, garde des sceaux, est nommé vice-président du Conseil d’état.

28 novembre : exécution de Louis-Nathaniel Rossel, ancien ministre de la guerre, rallié à la Commune de Paris.

30 novembre : exécution à Marseille de Gaston Crémieux, un des leaders (modérés) de la Commune de Paris.

1872

27 janvier : création de la Banque de Paris et des Pays-Bas

17 mars : vote de la loi Dufane, qui rend condamnable les organismes incitant à la grève, à l’abolition de la propriété privée, de la famille et de la religion.

Mai 1872 : Odilon Barrot est nommé chef du Conseil d’état.

27 juillet : vote de la loi Cissay, avec l’établissement du service militaire universel, pour une durée tirée au sort (de 1 à 4 ans), affirmant le principe de l’armée de conscription.

4 septembre : reconduction du condominium franco-britannique en Egypte.

6 novembre : les Prussiens évacuent Reims.

13 novembre : Adolphe Thiers, devant l’Assemblée, affirme son attachement et son ralliement à la République.

23 novembre : la Chine présente ses excuses à la France pour le massacre des Français à Tianjin en 1870.

20 décembre : mise en circulation de la carte postale.

1873

9 janvier : mort à Londres de Louis-Napoléon Bonaparte.

Janvier 1873 : naissance du groupe Target à l’Assemblée sous l’initiative d’Auguste Casimir-Perier, composé de députés républicains modérés et orléanistes.

8 février : l’arrêt Blanco pose les bases du droit administratif français.

15 février : signature de la convention organisant l’évacuation des troupes allemandes.

13 mars : vote de la loi De Broglie, dite « loi chinoise », qui veut que le président puisse s’exprimer devant l’Assemblée sans entrainer le débat, en faisant un simple commentateur.

Début mai 1873 : un parti d’Union des droites, rassemblant orléanistes et légitimistes, se crée à l’Assemblée autour d’Albert de Broglie (Orléaniste). Le parti conservateur de Thiers est mis en minorité.

24 mai : démission d’Adolphe Thiers. Patrice de Mac Mahon est élu président par l’Assemblée.